Sacrements et démarches


Le baptême

 

Vous avez eu la joie de mettre au monde un enfant. Vous projetez de réunir votre famille autour de son baptême. Vous tenez à poursuivre la tradition familiale et vous partagez les valeurs pour lesquelles Jésus a vécu. Vous demandez à Dieu de bénir cet enfant et de le protéger. Adressez-vous à la paroisse dont fait partie votre commune. En tenant compte du calendrier des célébrations, vous conviendrez de la date et du lieu. Demander le baptême est un acte important. C’est s’engager à éveiller votre enfant à la foi en Jésus-Christ. Reçu une seule fois quel que soit l’âge, le baptême fait entrer dans la grande famille des chrétiens. Il est un pas décisif qui engage sur un chemin, celui de la vie en amitié avec Dieu, relié la communauté chrétienne. Y réfléchir entre parents, avec l’équipe de préparation au baptême et bien sûr avec le célébrant, prêtre ou diacre, de votre paroisse en vaut la peine. Des dates vous seront proposées.

 

Pour la préparation d’un petit enfant, il convient

de s’y prendre au moins trois mois à l’avance. Plus grand, des étapes en Église ponctuent le chemin vers le baptême.

 

À l’âge scolaire, les enfants s’y préparent dans

un groupe de catéchèse (ou dans un mouvement

comme l’ACE, le scoutisme…). Les jeunes le font au sein d’une équipe.

 

Les adultes sont accompagnés de quelques

personnes choisies sur une période de deux ans.

Après le baptême, la communauté chrétienne vous accompagne dans l’éveil de la foi de vos enfants et permet aux adultes de continuer de se nourrir et de répondre à des appels.


L’eucharistie

 

L’eucharistie peut se vivre tout au long de sa vie. Pour se préparer à communier pour la première fois, les enfants en âge scolaire participent au catéchisme et à l’initiation à la messe. Les parents sont invités à suivre, eux aussi, un chemin d’initiation, de redécouverte. Jeunes et adultes qui préparent le baptême découvrent aussi dans leur parcours ce qu’est la messe. Ils célèbrent leur première communion le jour de leur baptême. Ceux qui, baptisés enfant, n’ont pas fait cette première communion, peuvent demander eux aussi de recevoir ce sacrement et de s’y préparer. L’eucharistie est une nourriture pour la vie chrétienne, pour avancer avec confiance sur le chemin de la vie. La messe fortifie dans l’amour de Dieu et fait des chrétiens un peuple fraternel.

 


La confirmation

 

L’Esprit de Jésus est donné à chacun. Le sacrement de confirmation en est le signe. Il produit des fruits savoureux et reconnaissables en celui qui accueille et fait grandir les dons de Dieu : paix, joie, bienveillance, charité, patience, bonté, fidélité, modestie… Ce sacrement est proposé à tout âge de la vie, après la première eucharistie. Les jeunes et les adultes suivent un parcours de quelques mois pour se préparer à le recevoir et en comprendre le sens.

 



La réconciliation

Ce sacrement est aussi nommé le sacrement du pardon (ou la confession). Il s’agit de reconnaître que l’on ne vit pas toujours en conformité avec son baptême et de demander à Dieu de nous y aider. Ce sacrement fait du bien à celui qui le demande. Il libère, relève, redonne confiance. Le prêtre le donne au nom de Dieu : il réconcilie l’enfant, le jeune, l’adulte avec lui-même, avec les autres, avec Dieu. Il est préparé et reçu dans une rencontre avec le prêtre ou lors de célébrations pénitentielles communautaires à l’occasion des grandes fêtes. Veuillez consulter la presse. Il est également toujours possible de prendre rendez-vous.

 


Le mariage

 

Les couples qui se marient peuvent demander à l’Église de faire un parcours qui les conduira à un mariage chrétien “devant Dieu et les hommes”. Ils sont conviés à s’y préparer avec d’autres couples, accompagnés par une équipe de chrétiens bénévoles puis seuls avec le prêtre ou le diacre qui recevra et bénira leur consentement, leur “oui” au mariage et à tout ce qu’il implique. Prenez contact avec la paroisse où vous avez des raisons de célébrer ce sacrement pour voir les possibilités et convenir de la date et de l’heure de la cérémonie. Pour bien vivre ce cheminement, prévoyez de vous y prendre au moins six mois à l’avance.


Les autres vocations

 

Le Service des Vocations du diocèse de Séez accompagne ceux qui aimeraient être prêtre, religieux, religieuse, missionnaire ou laïc consacré. Se renseigner auprès de sa paroisse.


L’onction des malades

 

Ce sacrement peut être demandé quand la maladie, la souffrance psychique ou morale se font pressantes. Il peut être reçu lors d’une hospitalisation ou à domicile, accompagné par les proches du malade. Il peut également être donné le dimanche en paroisse. Il s’adresse à tous ceux qui veulent vivre cette épreuve dans l’espérance, soutenus par la foi qui les porte, et par celle des chrétiens de la communauté.


les funérailles chrétiennes

 

Croyant à la Résurrection des morts, la communauté chrétienne accueille les personnes qui sont dans le deuil d’un être cher et avec elles, confie à l’amour de Dieu, la personne défunte.

 Qui contacter ?

Généralement les pompes funèbres de votre choix prennent, avec vous, contact avec la paroisse de l’inhumation pour convenir de la date et du lieu, selon les possibilités concrètes de la paroisse. La célébration est assurée soit par un laïc formé et mandaté par notre évêque soit par un prêtre, selon les disponibilités. Une équipe d’accompagnement des familles en deuil vous soutiendra et vous aidera à préparer la célébration. Les familles qui désirent communier, s’il n’est pas possible de le faire le jour même des funérailles, seront invitées à le vivre à l’occasion d’une messe de huitaine ou du souvenir.