Citoyens responsables, transformons la clameur du monde en espérance !

C’est ce thème qui est retenu pour le Carême 2017. Le CCFD-Terre Solidaire propose de cheminer avec vous pour être à l’écoute des cris du monde et les transformer en espérance. Cette démarche a pour objectif de nous permettre d’être acteur de changement et d’entrer dans un chemin de conversion.

 

Vivre une conversion !

 

Depuis l’appel des évêques de France de 1961, les membres et les équipes du CCFD - Terre Solidaire se tiennent en écoute des cris et des espoirs des oubliés du monde. Ils s’efforcent d’être proches de leurs attentes et d’agir avec eux. La démarche de Carême incite à se laisser toucher par “les cris du monde” et à les “transformer en espérance partagée”. Nous laissons résonner en nous la clameur de la terre, le cri des hommes, la violence et les efforts de paix, ici et là-bas, au Proche Orient, en Afrique, en Syrie, en Irak, dans les villes du monde où des migrants sont contraints de fuir leur terre, à la recherche d’un lieu de paix. Lors des Journées mondiales de la jeunesse, à Cracovie, en juillet 2016, le pape François invitait les jeunes, au cours d’une prière, à devenir des acteurs politiques: “Dieu nous invite à être des acteurs politiques, des personnes qui pensent, des acteurs sociaux... Dieu nous enseigne à le rencontrer en celui qui a faim, qui a soif, en celui qui est nu, dans le malade, dans l’ami qui a mal tourné, dans le détenu, dans le réfugié...”.“Voulez-vous changer le monde?” leur a-t-il demandé, à plusieurs reprises. Cette interpellation nous est adressée, à chacun, en ce temps de Carême: Voulons-nous changer le monde? Et si nous le voulons, voulons-nous changer notre vie? La conversion à l’espérance de Pâques commence dans l’action partagée.

 

Le sens de la collecte du CCFD-Terre Solidaire.

 

“Donner ce que l’on peut à partir de ce que l’on a”, pour participer aux projets de la solidarité internationale, est une démarche qui s’inscrit dans la signification même du Carême chrétien, temps de conversion et de ressourcement.

S’engager dans la collecte, c’est considérer les besoins vitaux des frères et des sœurs avec qui nous sommes appelés à partager ce que nous avons nous-mêmes reçu. Le sens du don et du partage, c’est que nous grandissons ensemble, en humanité, à partir de ce que nous partageons.

 

Célébration diocésaine d’entrée en Carême.

 

Pour ouvrir ce temps de conversion, nous nous rassemblerons autour de notre évêque, Mgr Habert, pour célébrer le mercredi des Cendres. À l’invitation du CCFD-Terre Solidaire, ce sera sur le pôle missionnaire du pays de Domfront, le 1ermars à 19h à l’église Saint-Julien de Domfront, suivi d’un temps convivial.

 

Bon chemin de Carême 2017!

 

Jean-Marie Leroy