Agir, ne pas se laisser porter, donner dans le concret"

 

 

 

En 2016, le pape François nous a pressés, nous jeunes, de ne pas "confondre le bonheur avec un

 

canapé” en affirmant que “le temps que nous vivons a besoin de jeunes avec des chaussures, mieux encore, chaussant crampons”. Lors d’une année ponctuée de voyages, j’ai vécu cette parole et ai parcouru

quelques bouts du monde : Normandie, Pologne, Brésil, et enfin Lettonie… avec des rencontres toujours plus marquantes.

 

 

 

C’est à Taizé que mon désir de voyager est devenu plus fort

 

Ce village de Bourgogne accueille des jeunes catholiques, protestants et orthodoxes. Cette communauté œcuménique propose des temps d’enseignement et de prière hors du commun. Pour la seconde fois, j’y ai passé une semaine avec mes amis. Semaine ressourçant qui m’a permis d’envisager l’avenir avec confiance. S’émerveiller! Tel a été le second mot de notre année de jeunes à la pastorale. Pendant deux jours, en mai, nous avons randonné entre copains en Normandie, à vélo, à cheval ou à pieds, lors de Théorando : l’occasion de redécouvrir le paysage qui nous entoure. Cette année portait notamment sur notre responsabilité face à l’environnement. Grâce à différents topos, au soleil et à la bonne humeur du groupe, j’ai compris l’importance de s’émerveiller de la vie, et que la nature permet de s’éloigner de notre rythme soutenu afin de donner du sens à nos faits et gestes. J’aimerais partager cette phrase, retenue de Théorando

 

Si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde.”

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0